Eidg. Departement des Innern (EDI)

Etablissement de six nouveaux pôles de recherche nationaux dans le domaine des sciences humaines et sociales

(ots) - Le conseiller fédéral Pascal Couchepin a annoncé, lors d'une conférence de presse à Berne, l'établissement de six nouveaux pôles de recherche nationaux (PRN). Les nouveaux PRN se concentrent sur les sciences humaines et sociales. Ils sont établis dans les universités de Bâle (2), Berne, Genève et Zurich (2) avec l'appui à long terme des rectorats concernés. La Confédération y contribue à raison de 10 millions de francs par an pendant les années 2005 à 2009. Le lancement de ces six PRN est le résultat d'une mise au concours du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) qui s'adressait spécialement aux chercheurs en sciences humaines et sociales. A l'issue d'une évaluation des propositions conduite par le FNS, le Département fédéral de l'intérieur a décidé de soutenir les PRN suivants: * Prof. Thomas Cottier, Université de Berne: "Conditions cadres du commerce international: de la fragmentation à la cohérence". Contribution fédérale 2005-2009: 10,4 millions de francs. * Prof. Gottfried Boehm, Université de Bâle: "Critique de l'image - Puissance et importance des images". Contribution fédérale 2005-2009: 7,1 millions de francs. * Prof. Jürgen Margraf, Université de Bâle: "Etude étiologique suisse de la santé mentale SESAM". Contribution fédérale 2005-2009: 10,2 millions de francs. * Prof. Klaus Scherer, Université de Genève: "Sciences affectives: les émotions dans le comportement individuel et les processus sociaux". Contribution fédérale 2005-2009 : 10 millions de francs. * Prof. Christian Kiening, Université de Zurich: "Médias en mutation - Perspectives historiques". Contribution fédérale 2005-2009: 5,7 millions de francs. * Prof. Hanspeter Kriesi, Université de Zurich: "Défis posés à la démocratie au 21e siècle". Contribution fédérale 2005-2009: 7,1 millions de francs. L'instrument des pôles de recherche nationaux sert à soutenir des projets de recherche d'un niveau de qualité très élevé, faisant une large place aux approches interdisciplinaires et aux démarches novatrices à l'intérieur d'une discipline donnée. Le lancement de ces six nouveaux pôles de recherche nationaux porte à vingt le nombre des PRN. Sept relèvent des sciences humaines et sociales, quatre des sciences de la vie, trois sont consacrés à l'environnement et au développement durable, trois au domaine technologique, et trois aux technologies de l'information et de la communication. Les 14 PRN établis depuis 2001 répondent parfaitement à cette ambition, comme l'a souligné à la conférence de presse à Berne le Prof. Dieter Imboden, président du Conseil de la recherche du FNS. Les grandes attentes placées dans les pôles de recherche sont comblées au-delà des espérances, puisque les PRN s'avèrent très productifs à la fois en termes de publications scientifiques et en termes de dépôts de brevets et de placement de licences. Au nom des universités suisses, le Prof. Ulrich Gäbler, recteur de l'Université de Bâle, a souligné l'effet structurant très favorable que les PRN dégagent à la fois sur le paysage universitaire suisse et à l'intérieur de chacune des universités qui accueillent ces pôles. Le secrétaire d'Etat Charles Kleiber a précisé que l'établissement des six nouveaux PRN en sciences humaines et sociales fait partie d'une action concertée que la Confédération a mise en place pour soutenir ces sciences. Cette action vise à corriger la sous-dotation financière des sciences humaines et sociales par rapport à la forte croissance du nombre d'étudiants inscrits dans ces disciplines. DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE L'INTÉRIEUR Service de presse et d'information Renseignements: Claudine Dolt, Secrétariat d'Etat à l'éducation et à la recherche SER, tél. 031 322 78 38

Ces informations peuvent également vous intéresser: