Eidg. Departement des Innern (EDI)

Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin se rend à Shangaï à une réunion des ministres de la Culture

      (ots) - Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin représentera la
Suisse lors de la septième réunion ministérielle du Réseau
international sur la politique culturelle (RIPC) qui se tient du 14
au 17 octobre à Shangaï. La promotion de la diversité culturelle
dans le monde globalisé sera au centre des entretiens. Le RIPC est
l'initiateur de la convention internationale sur la promotion de la
diversité culturelle actuellement élaborée à l'UNESCO. Le chef du
Département fédéral de l'Intérieur (DFI) profitera de son
déplacement dans la région pour visiter, au Tibet, un projet de
restauration d'un monastère financé par la Suisse. Les 63 pays
membres du RIPC se penchent en ce moment sur l'importance croissante
de la diversité et de l'identité culturelle face aux progrès de la
mondialisation. La convention de l'UNESCO sur la promotion de la
diversité culturelle sera au centre de cette conférence. Le rôle des
cultures traditionnelles dans le cadre de la modernisation et le
dialogue interculturel seront les autres thèmes de discussions
réunissant les ministres de la Culture. Le rapport entre
développement durable et liberté culturelle sera un autre sujet de
discussion. L'objectif du RIPC est de consolider les politiques
culturelles de sorte que les gouvernements puissent, de concert avec
la société civile, créer un climat international dans lequel seront
mis en valeur la liberté, la créativité et la diversité culturelles
ainsi que l'accès à la culture. Le Conseiller fédéral Pascal
Couchepin saisira l'occasion de rencontrer ses collègues à l'échelon
ministériel. Il aura notamment un entretien avec le ministre
français de la culture Renaud Donnedieu de Vabres. Sur le chemin de
Shangaï, le Conseiller fédéral Couchepin fera une halte au Tibet. La
Suisse envisage de contribuer à la restauration d'un monument
historique tibétain. Le Ramoche est l'un des plus anciens
sanctuaires de Lhassa (700 av. J.-C. environ). Ce monastère abrite
près de 120 moines; c'est un lieu de festivités et de rituels
quotidiens. C'est en en 1962 que les autorités régionales ont classé
le monastère de Ramoche parmi les plus importants monuments
historiques du Tibet. Sur le plan de la politique culturelle
internationale de la Suisse, ce projet marque la volonté de la
Suisse de soutenir et d'appuyer les efforts de l'UNESCO pour
préserver les objets et sites du patrimoine mondial. L'Office
fédéral de la culture sera représenté durant ce voyage par son
directeur David Streiff et par le chef de l'unité Droit et affaires
internationales Andrea Raschèr. Nicolas Bideau, responsable du
centre de compétence pour la politique culturelle étrangère du DFAE,
qui finance le projet, participera au voyage.

DEPARTEMENT FEDERAL DE L'INTERIEUR Service de presse et d'information

Renseignements: Jean-Marc Crevoisier, chef du service de la communication du DFI, Tél. 031 322 80 16



Plus de communiques: Eidg. Departement des Innern (EDI)

Ces informations peuvent également vous intéresser: