Eidg. Departement des Innern (EDI)

Le programme national de lutte contre le VIH/sida 2004-2008 adopté par le Conseil fédéral

(ots) - Lors de sa séance hebdomadaire du mercredi 26 novembre 2003, le Conseil fédéral a adopté le " Programme national VIH et sida 2004- 2008 " de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ce programme définit la stratégie de lutte de la Confédération contre l'épidémie de VIH/sida. Il a été présenté conjointement par M. Pascal Couchepin, président de la Confédération et chef du Département de l'intérieur, et par M. Thomas Zeltner, directeur de l'OFSP, à l'occasion de la conférence de presse du Conseil fédéral. Le programme national de prévention du VIH/sida est le fruit d'une élaboration conjointe avec les multiples acteurs du domaine VIH/sida, regroupant spécialistes, politiques, services cantonaux, organisations non gouvernementales et organisations de personnes concernées. En Suisse, les trois résultats les plus saillants de cette collaboration sont : premièrement, le consensus national des acteurs sur les objectifs visés, deuxièmement, la prévention (campagne STOP SIDA) et, troisièmement, la recherche interdisciplinaire en matière de VIH/sida. Le Conseil fédéral considère que l'effort de prévention du VIH/sida doit impérativement être maintenu, notamment en raison de la situation épidémiologique préoccupante : pour la seule année 2002, le nombre des nouvelles infections par le VIH a en effet augmenté de 25,5% par rapport à l'année précédente. L'augmentation du nombre d'infections VIH est forte, tant chez les homosexuels que chez les hétérosexuels, parmi lesquels elle touche principalement les hommes et les femmes originaires de pays à haute prévalence, à savoir majoritairement des ressortissants de la région subsaharienne. Par rapport à d'autres pays d'Europe occidentale, le taux de tests VIH positifs, dans notre pays, se situe à un niveau élevé. L'objectif du Conseil fédéral et du nouveau programme de prévention est de faire baisser ces chiffres. Car, d'ici quelques années, ces nouvelles infections auront un coût social et sanitaire élevé. Rien qu'en frais de médicaments, estimés à leur prix actuel, le coût des quelque 800 nouvelles infections pour l'année 2002 s'élèvera alors à environ 16 millions de CHF par an. A quelques jours de la Journée mondiale du sida du 1er décembre, le président de la Confédération a réaffirmé l'impératif de solidarité avec les personnes atteintes par l'épidémie en Suisse et dans le monde. En outre, le directeur de l'OFSP, Thomas Zeltner, a rappelé que toute personne ayant des rapports sexuels non protégés s'expose au risque de contracter le VIH. Il a également souligné l'extrême l'importance, pour les personnes vivant avec le VIH/sida, de bénéficier d'un service de consultation, d'un suivi, d'une thérapie et de soins. DEPARTEMENT FEDERAL DE L'INTERIEUR Service de presse et d'information Renseignements : Roger Staub, l'office fédéral de la santé publique, Tél. :031 322 95 05

Ces informations peuvent également vous intéresser: