Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

EJPD: Les relations avec l’Europe centrale et orientale sont bonnes La conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold tire un bilan positif de son voyage en Europe centrale et orientale

Berne (ots) - Kiev, Ukraine: le voyage en Europe centrale et orientale de la conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold a pris fin cet après-midi à Kiev par la signature d’un accord de réadmission entre la Suisse et l’Ukraine. Très constructif et fort utile ; c’est ainsi que la ministre suisse de la justice et de la police qualifie ce voyage de quatre jours en Autriche, en Pologne et en Ukraine. Des résultats concrets ont été obtenus aussi bien dans le domaine de la coopération policière que dans les questions touchant à la migration. Ce voyage était principalement consacré à la coopération policière, à la migration et à l’élargissement à l’Est de l’UE. Avant de s’envoler pour la Suisse, la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a encore souligné les résultats concrets obtenus durant son périple et a qualifié les entretiens de travail comme étant positifs et constructifs pour la coopération future avec les pays visités. "S’agissant des dossiers sur la migration et sur la coopération policière avec la Pologne et l’Ukraine, nous avons fait un grand pas". Mme Metzler se dit impressionnée par le progrès et les efforts réalisés dans ces deux pays. "Même s’il reste encore du pain sur la planche, les changements n’en sont pas moins manifestes". Des contacts personnels en vue de cimenter la coopération Lors de son voyage, la conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold a rencontré ses homologues, le chef du gouvernement d’Autriche (le chancelier Wolfgang Schüssel) ainsi que les présidents de la Pologne (Aleksander Kwasniewski) et de l’Ukraine (Leonid Koutchma). Outre les questions essentielles touchant aux domaines de la migration et de la coopération policière, l’élargissement à l’Est de l’UE, des projets actuels de réforme et d’autres thèmes sociopolitiques ont pu être évoqués. La conseillère fédérale a par ailleurs relevé que l’instauration de contacts personnels avec les gouvernements des nouveaux Etats membres de l’UE ainsi que le maintien des bonnes relations tissées avec l’Autriche constituent une base essentielle pour une coopération constructive et efficace. Elle est donc particulièrement satisfaite des résultats obtenus. Renforcement de la coopération policière et accords de réadmission Regardant vers l’avenir, le ministre autrichien de l’Intérieur Ernst Strasser et la conseillère fédérale Metzler-Arnold ont débattu de la coopération policière en prévision du championnat européen de football que se partageront les deux pays en 2008. Ils ont également évoqué les perspectives qu’offre l’élargissement à l’Est. A l’avenir, l’entrée en Pologne et en Suisse des ressortissants de ces deux pays devrait être possible sur simple présentation de la carte d’identité, puisque la Pologne dispose déjà d’une carte d’identité similaire à la nôtre. Les travaux allant dans ce sens seront entrepris sous peu; par ailleurs, l’élaboration d’un accord de réadmission doit débuter prochainement. Premier accord de réadmission avec l’Europe occidentale pour l’Ukraine La signature à Kiev de l’accord de réadmission des personnes en séjour illégal entre la Suisse et l’Ukraine marque le point final de ce voyage. Dans la foulée, les deux Etats ont décidé d’approfondir le dialogue sur les questions migratoires. En outre, les diplomates pourront dorénavant voyager sans visa. La Suisse s’est engagée à mettre son expérience dans le domaine du droit économique à la disposition de l’Ukraine et à soutenir ce pays dans sa lutte contre le blanchiment d’argent. L’Europe évolue rapidement. "Ce voyage fut intéressant et riche en enseignements. Le résultat a dépassé nos espérances comme en témoignent d’ailleurs les bagages que nous ramenons en Suisse". La conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold a quitté Kiev pour la Suisse dans l’après-midi, dès sa visite de travail terminée. Renseignements supplémentaires: Service d’information DFJP, tél. 031 / 322 18 18

Ces informations peuvent également vous intéresser: