Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

EJPD: G8: le Conseil fédéral opte pour la solution suisse - La police genevoise bénéficiera du renfort de 720 policiers pour la manifestation du 1er juin 2003

      Berne (ots) - 09.05.2003. La Suisse ne fera pas appel à des forces
de police étrangères pour le Sommet du G8: au cours de sa séance de
ce jour, le Conseil fédéral a décidé de renoncer à présenter une
requête en ce sens à l'Allemagne. La police genevoise sera épaulée
par 720 policiers supplémentaires durant la manifestation prévue le
1er juin 2003 à Genève. Le gouvernement genevois doit adapter le
cadre de cette manifestation aux ressources policières disponibles.

    En prévision du Sommet du G8 à Evian, la Délégation intercantonale formée par les trois cantons de Genève, de Vaud et du Valais a demandé l'appui de 1500 policiers supplémentaires durant la journée de manifestation du 1er juin à Genève. Le 5 mai 2003, la cheffe du DFJP a convié à Berne les représentants politiques des quatre concordats de police et les membres compétents des Exécutifs du canton et de la ville de Zurich ainsi que du canton du Tessin, afin d'examiner avec eux la possibilité d'un soutien supplémentaire de la part des cantons. Les participants à cette rencontre se sont prononcés en faveur d'une solution suisse et se sont déclarés prêts à étoffer l'effectif des renforts déjà promis.

    Après vérification des moyens dont ils disposent, les cantons sont en mesure, à ce jour, de fournir 720 policiers supplémentaires au canton de Genève pour la durée de la manifestation prévue le 1er juin: 250 policiers du contingent IKAPOL (engagement intercantonal de police) seront transférés du canton de Vaud à Genève et les autres cantons mettent 470 policiers supplémentaires à disposition. La cheffe du DFJP et l'Office fédéral de la police restent en contact avec les concordats, les cantons et les villes, afin de déterminer si d'autres forces de police peuvent encore être mises à disposition. Dans ces conditions, le Conseil fédéral renonce à solliciter l'engagement de policiers allemands.

    Par ailleurs, le Conseil fédéral invite le gouvernement genevois à réexaminer l'ampleur et l'itinéraire de la manifestation et, le cas échéant, à les adapter aux forces de police disponibles.

Institution d'un médiateur en la personne de Peter Arbenz

    Sur proposition des autorités genevoises, le Conseil fédéral a en outre décidé de confier à Peter Arbenz le mandat de soutenir le dialogue en cours entre la Délégation intercantonale et les représentants du mouvement altermondialiste. Le Conseil fédéral est convaincu qu'une solution acceptable pour toutes les parties peut être trouvée avec les organisateurs de la manifestation.

    La tâche de Peter Arbenz consiste à garantir l'interface entre la Confédération et les cantons et à assurer la liaison entre les autorités et les représentants du mouvement altermondialiste. En outre, il fera office de médiateur entre les différents acteurs et dirigera leurs pourparlers.

    La contribution de Peter Arbenz au dialogue entre les parties découle du principe selon lequel les adversaires de la mondialisation peuvent librement se réunir et manifester pour autant que les prescriptions de sécurité soient respectées.

Renseignements supplémentaires: - Questions de police: Service d'information du DFJP, tél. 031 322 18 18 - Médiateur: Service d'information du DFAE, tél. 031 322 31 53



Plus de communiques: Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: