Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

Schengen/Dublin: le Danemark se montre coopératif La conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold en visite de travail auprès de la présidence de l'UE, à Copenhague

      Copenhague / Berne (ots) - 06.09.2002. La conseillère fédérale
Ruth Metzler- Arnold, cheffe du Département fédéral de justice et
police, a rencontré, aujourd'hui, à Copenhague, M. Bertel Haarder,
ministre danois en charge des questions européennes et du domaine de
l'asile. Au cours de cette visite de travail, les discussions ont
porté en particulier sur les négociations avec l'UE concernant le
dossier Schengen/Dublin ainsi que sur des questions relatives à la
politique d'asile et d'immigration des deux pays. Les entretiens se
sont déroulés dans une atmosphère aussi franche qu'amicale.

    Le gouvernement danois a manifesté son intérêt à faire avancer le dossier Schengen/Dublin. Le ministre Bertel Haarder a fait preuve de compréhension à l'égard des préoccupations spécifiques de la Suisse dans certains secteurs, pour lesquels il conviendra de trouver des solutions lors des négociations. Par ailleurs, la conseillère fédérale Metzler a souligné l'importance que revêtent pour la Suisse la réglementation des délais de notre tradition démocratique et les lignes directrices de l'évolution ultérieure de l'acquis Schengen.

Schengen et Dublin sont indissociables

    Le Danemark, qui assume actuellement la présidence de l'UE, a confirmé que, pour l'UE, les accords de Schengen et de Dublin sont indissociables. Dans ce contexte, Dublin représente la réponse logique et adéquate à l'importante question de l'attribution de la compétence dans le traitement des demandes d'asile et de l'obligation de réadmission des requérants d'asile refoulés. Le ministre Haarder a qualifié d'extrêmement positives les expériences faites par le Danemark avec la Convention de Dublin et s'est déclaré persuadé que le fonctionnement de cette Convention ne manquera pas de s'améliorer encore avec le temps.

La conseillère fédérale Metzler plaide pour l'option suisse en matière de politique d'asile

    La cheffe du DFJP a exposé les fondements de la révision imminente de la loi suisse sur l'asile et s'est déclarée convaincue que la voie empruntée est de nature à permettre à notre pays d'affronter effectivement et durablement les problèmes, y compris en liaison avec la Convention de Dublin. La conseillère fédérale Metzler a insisté sur la nécessité d'un dialogue européen sur les questions migratoires: "La persistance d'une spirale de durcissements au sein de l'Europe ne profiterait à personne et ne ferait que déplacer les problèmes d'un pays à l'autre".

    La délégation suisse entend négocier un accord de réadmission avec le Danemark, comme avec tous les Etats européens.

Résultat réjouissant des entretiens avec le Danemark

    La ministre suisse de la justice et de la police s'est déclarée heureuse du résultat de sa visite de travail à Copenhague. Elle a exprimé sa gratitude au gouvernement danois pour son soutien dans les négociations en cours sur les accords de Schengen et de Dublin. La conseillère fédérale s'est montrée optimiste quant à la suite des négociations.

    La délégation suisse, emmenée par la conseillère fédérale Ruth Meztler-Arnold, était composée de Mme Micheline Spoerri, conseillère d'Etat genevoise, de MM. Jean-Daniel Gerber, directeur de l'ODR, et Michael Ambühl, chef du Bureau de l'intégration, ainsi que de Mme Monique Jametti Greiner, sous-directrice de l'OFJ.

Autres informations: Service d'information DFJP, tél. 031 / 322 18 18



Plus de communiques: Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: