Crossair

Crossair: Nouvelle technologie pour la sécurité de vol

Bâle (ots) - « Controlled Flight into Terrain », ou en français : accident avec impact sans perte de contrôle, est l'un des grands « ennemis » de l'aviation. A ce stade, on peut penser que le crash d'un avion Crossair samedi dernier entre dans cette catégorie. Quatre jours plus tard seulement, un incident similaire impliquant un avion de transport de type Boeing 747 s'est produit au Nigeria. Pour tenter de lutter contre ce risque, on recourt à des systèmes avertissant les pilotes d'une trop grande proximité du sol à un moment inapproprié. Crossair est en première ligne de ce combat. A cet égard, le mot-clé est GPWS. Cette abréviation signifie « Ground Proximity Warning System » ou « dispositif avertisseur de proximité du sol ». Le GPWS surveille la vitesse de la descente en relation à la distance au sol et donne l'alarme en cas de danger par le biais d'une « voix humaine » (générée par ordinateur). Ce dispositif d'avertissement réagit également lorsque l'avion vole en dessous de l'altitude minimale prédéfinie pour un vol. C'est en premier lieu le radio-altimètre qui lui fournit les données nécessaires. Le GPWS équipe 13700 avions commerciaux à réaction et 7000 avions commerciaux à turbopropulseurs à travers le monde. Toutes les machines Crossair en sont équipées. Avec le Enhanced Ground Proximity Warning System (EGPWS), cette technologie franchit une étape supplémentaire. Ce système « connaît » la topographie de la région survolée et il est ainsi en mesure « d'anticiper » et d'avertir les pilotes beaucoup plus rapidement d'un éventuel danger. En outre, la région s'affiche à l'écran en différentes couleurs, les points critiques apparaissant en rouge. Le EGPWS est une technologie très jeune et elle n'est prescrite qu'à partir d'avril 2002, même pour les avions sortants d'usine. Toutefois, de nombreuses compagnies aériennes l'introduisent volontairement. Chez Crossair, tous les jets du type Embraer de même que quatre machines du type Avro RJ 100 Jumbolino en sont équipés; d'autres Jumbolinos sont transformés dans le cadre des révisions régulières. A travers le monde, ce sont 4400 appareils sur un total de 20000 avions commerciaux qui bénéficient du EGPWS. Dès 2005, ce système devra équiper tous les avions commerciaux. En dépit de ce « filet de protection » moderne, on ne peut pas exclure totalement les incidents. Les catastrophes se produisent toujours lorsque l'interaction entre l'homme et la machine est entachée d'une erreur ou d'un malentendu. ots Originaltext: Crossair Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Crossair Corporate Communications PO Box, 4002 Basel, Switzerland Tél. +41 61 325 45 50 ou +41 61 325 34 37 Fax +41 61 325 35 54 E-Mail: communications@crossair.ch Internet: www.crossair.com

Ces informations peuvent également vous intéresser: