Prestigieuse reconnaissance pour l'artiste genevoise Mai-Thu Perret

Lausanne (ots) - L'artiste genevoise Mai-Thu Perret est la lauréate du premier concours d'art vidéo organisé par l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) à Lausanne. Le Grand Prix du Jury (d'un montant de 10'000 CHF) a été remis hier soir dans le nouveau bâtiment de l'IDHEAP à Dorigny, en présence du Conseiller fédéral Didier Burkhalter et de 400 invités. D'origine franco-vietnamienne, Mai-Thu Perret travaille entre Genève et New-York. Elle a exposé à San Francisco, New York, Londres, Berlin, Vienne, Glasgow ou Paris. En portant son choix sur la vidéo «In Darkness Let Me Dwell» de la jeune artiste genevoise, parrainée par l'artiste suisse Fabrice Gygi, le jury a privilégié la qualité et l'innovation. Cette oeuvre extrêmement originale s'impose d'elle-même. Apparemment simple, la complexité narrative de ce film intrigue par ses questions ouvertes. Le film est une rêverie d'inspiration surréaliste, où l'on suit les pérégrinations d'une figure féminine jouée par la chanteuse pop anglaise Tamara Barnett-Herrin. L'oeuvre contient une dimension symbolique, avec des références évidentes à Luis Buñuel, Salvador Dali mais aussi au mythe d'Orphée et d'Eurydice. Le Jury, composé notamment du directeur de l'IDHEAP, Jean-Loup Chappelet, et de l'architecte Laurent Geninasca, était présidé par Simon Lamunière, curateur de Art Unlimited à Art Basel. Sept artistes, parmi lesquelles cinq femmes, choisis par une marraine ou un parrain reconnus, ont été appelés à concourir avec une nouvelle production vidéo. Ils ont bénéficié d'une bourse à la création pour leurs travaux, chacune de 10'000 CHF. Anina Schenker était parrainée par Pipilotti Rist, Emanuel Rossetti par Sylvie Fleury, Romain Kronenberg par Emmanuelle Antille, Mauren Brodbeck & Olivier Rubli par Hervé Graumann, Bettina Disler par Yves Netzhammer et Latifa Echakhch par Ugo Rondinone. Les sept artistes ont répondu à trois couples thématiques: responsabilité et pouvoir, Suisse et monde, éducation et recherche. Le jury était appelé à remettre un Grand Prix d'un montant de dix mille francs. Selon lui, «l'ensemble des projets était très représentatif des différentes tendances de la vidéo actuelle». Il a particulièrement apprécié l'originalité et l'esthétique des oeuvres. Le jury a choisi la vidéo lauréate pour elle-même, indépendamment du contexte de diffusion et de son rapport au bâtiment. En lançant cette initiative originale, l'IDHEAP a souhaité promouvoir l'excellence d'artistes en développement ayant un attachement culturel fort à la Suisse. Les sept oeuvres seront projetées sur des écrans intégrés dans les murs même du nouvel IDHEAP. Un an durant, elles feront vivre ce bâtiment en servant de balises d'entrée à chaque axe de circulation. Chargée de la formation initiale et continue de hauts fonctionnaires suisses, l'IDHEAP est également un centre de recherches interdisciplinaires, fondamentales et appliquées, un observateur indépendant à la pointe de la recherche sur le secteur public. Cet attachement à la recherche et à l'observation est à l'origine de l'investissement de l'institution en faveur de la culture et de l'art. ots Originaltext: IDHEAP Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: IDHEAP Jacques-André Vulliet Secrétaire général Tél.: +41/21/557'40'01 E-Mail: jacques-andre.vulliet@idheap.unil.ch B4 communication 3, rue Gourgas 1205 Genève Yannick Richter Tél.: +41/22/592'50'22 E-Mail: Yannick.richter@b4com.com Claude Baumann E-Mail: claude.baumann@b4com.com